top of page
Rechercher

Améliorer le bien-être des familles de Saint-Laurent: actions des comités Petite Enfance et Jeunesse

Comment la réalisation d’un portrait des jeunes et des familles vulnérables à Saint-Laurent a jeté les bases d’une stratégie d’intervention visant à offrir un soutien concret à ces populations.
Le Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent (COSSL)

Contexte : les défis des familles vulnérables à Saint-Laurent

L’enfance et la jeunesse sont des périodes charnières dans le développement individuel, et les conditions de vie au sein des familles où grandissent les jeunes ont un impact considérable sur l’égalité des opportunités pour les Québécois. L’obtention des ressources nécessaires pour répondre aux besoins de la progéniture devient de plus en plus complexe.

Depuis ses débuts en 2018, Evametric accompagne le Comité Petite Enfance de Saint-Laurent du COSSL pour la réalisation de divers projets de portraits et d’évaluation de programme. Cette collaboration vise à mieux comprendre et à relever les défis auxquels sont confrontés les familles vulnérables de Saint-Laurent, en particulier en ce qui concerne les besoins des enfants et des jeunes.


Problématique : comprendre les défis prépondérants des jeunes et des familles vulnérables de Saint-Laurent

En 2023, un portrait exhaustif des enjeux rencontrés par les jeunes et les familles vulnérables de Saint-Laurent a été élaboré pour appuyer la planification stratégique du Comité Petite Enfance et du Comité Jeunesse de Saint-Laurent. Ces comités ont sollicité l’expertise d’Evametric afin de pouvoir approfondir leur compréhension des réalités que ces groupes d’âges affrontent dans le but d’adapter leurs actions.


L’objectif central de cette étude est de recueillir les perspectives des jeunes et des familles de Saint-Laurent, dans le but d’identifier les actions les plus susceptibles d’avoir un impact significatif sur ces publics. Le portrait vise avant tout à répondre à la question essentielle: quels sont les besoins les plus préoccupants au sein de cette population ?


L’accompagnement d’Evametric a permis d’orienter les actions futures en vue d’améliorer la qualité de vie de ces jeunes et de ces familles vulnérables.


Méthodologies

Pour la réalisation de ce projet, Evametric a travaillé en étroite concertation avec le comité de travail du projet pour proposer une méthodologie adaptée. Nous avons mis en place des questionnaires en ligne courts et accessibles via les téléphones mobiles des intervenants locaux. Cette approche a permis aux intervenants d’aller à la rencontre des jeunes et des familles dans les lieux qu’ils fréquentent et les fêtes du quartier.


Afin d’assurer une participation maximale compte tenu de la diversité de la population du territoire, une attention particulière a été accordée à la traduction des questionnaires en trois langues : le français, l’anglais et l’espagnol.


L’analyse des données à porter sur un large éventail d’éléments, notamment les préoccupations des familles en matière de satisfaction de leurs besoins, les défis quotidiens auxquels elles sont confrontées, les besoins non satisfaits en termes d’activité et d’assistance matérielle, ainsi que l’appréciation des organismes locaux et les meilleures approches pour rejoindre ces familles.


Pour mener à bien ce projet, Evametric a déployé un accompagnement souple et économique appuyé sur un échéancier serré, pour répondre aux besoins spécifiques des comités locaux en matière de collecte de données et faciliter leurs planification stratégiques.

La méthodologie déployée comprend :

  1. Questionnaires en ligne : Deux questionnaires en ligne, traduits en trois langues, ont été diffusés en personne par les intervenants du quartier auprès des jeunes et des familles de Saint-Laurent. Cette méthodologie succincte a permis d'obtenir des données quantitatives en quelques semaines, couvrant un échantillon de 129 parents, 126 enfants de 0 à 5 ans, 143 jeunes de 6 à 12 ans, 30 jeunes de 13 à 17 ans et 35 jeunes de 18 à 25 ans. Les questionnaires ont porté sur l’accès aux services, les défis quotidiens auxquels sont confrontés les jeunes et les familles, ainsi que sur les raisons pour lesquelles ils ne fréquentent pas les organismes du secteur.


Constats

Les résultats du portrait ont révélé des informations essentielles:

  1. Population vulnérable issue de l’immigration récente : Les données révèlent que les familles issues de l’immigration estiment que leurs revenus sont insuffisants, en particulier au cours des cinq premières années suivant leur arrivée au pays. La situation semble s’améliorer après cette période. Toutefois, une grande part de leur revenu est consacrée au logement, réduisant ainsi le budget disponible pour répondre à d’autres besoins.

  2. Préoccupation principale liée aux revenus : Le portrait met en évidence que la principale préoccupation des familles ayant des enfants de 0 à 5 ans concerne l’insuffisance de leurs revenus pour subvenir à leurs besoins. Les résultats montrent que la préoccupation la plus courante des parents d’enfants de 0 à 5 ans est liée à des difficultés financières au sein de la famille. Pour 32,5% de ces familles, le besoin le plus fréquemment exprimé est celui d’obtenir de l’aide pour la garde des enfants pendant les heures de travail ou d’études. Cela souligne l’importance pour les organismes du Comité Petite Enfance de Saint-Laurent de répondre à ce besoin en proposant des services de garde abordables pour les familles vulnérables, notamment en dehors des heures de travail standard.

  3. Préférence pour les activités sportives : Interrogés sur leur préférence d’activité à développer sur le territoire, les jeunes de Saint-Laurent ont exprimé une préférence marquée pour les espaces sportifs et de loisirs, tels que les gymnases, les piscines, et autres infrastructures similaires.

  4. Problématiques différentes selon l’âge des jeunes : L’étude a mis en évidence des préoccupations distinctes en fonction de l’âge des jeunes. Les jeunes de 18 à 25 ans considèrent que leurs principales difficultés résident dans les problèmes de santé mentale, tels que l’anxiété, la dépression, ou le TDAH, ainsi que dans les défis liés aux relations avec les autres jeunes du même âge. En revanche, les jeunes de 13 à 17 ans évoquent davantage des problèmes de discrimination et des difficultés dans leurs relations avec la famille ou les amis. Ces variations en fonction de l’âge soulignent l’importance d’adapter les services et les interventions pour mieux répondre aux besoins des jeunes de Saint-Laurent.


Graphique indisant que 70,60% des parents ayant un enfant entre 0 et 5 ans possèdent un revenu insuffisant

Résultats

Dans le cadre du portrait, un rapport présentant les résultats a été remis aux membres des comités, contribuant ainsi à orienter leur réflexion pour la planification stratégique des actions à entreprendre au cours des prochaines années.


Le portrait des défis auxquels sont confrontés les jeunes et les familles vulnérables de Saint-Laurent a révélé plusieurs situations problématiques sur lesquelles les deux comités peuvent agir à court terme. Ils ont la possibilité de mettre en place des ressources pour répondre aux besoins matériels des jeunes et des familles, ainsi que des services pour soutenir les parents dans leurs efforts visant à augmenter leurs revenus.


La situation actuelle dans le quartier de Saint-Laurent, en tant que lieu d’arrivée pour les immigrants au Québec à travers Montréal, présente un défi significatif, notamment au cours des cinq premières années. Ce contexte rend difficile pour les familles l’obtention d’emplois bien rémunérés leur permettant de subvenir aux besoins de leur ménage. À moins de proposer des solutions qui répondent à la préoccupation principale des jeunes et des familles, à savoir la disponibilité d’activités et de services pour prendre en charge les enfants et occuper les jeunes, y compris en dehors des horaires de travail traditionnels, il sera difficile d’avoir un impact significatif sur la capacité des ménages à accéder à des emplois rémunérateurs.


En conclusion, les résultats du projet soulignent la nécessité de mettre en place des activités et des services visant à soutenir à la fois les jeunes et les parents. Étant donné l’importance du bouche-à-oreille pour la participation aux activités des organismes, il est recommandé de transformer chaque intervenant en ambassadeur de la communauté, en les encourageant à partager les lieux où trouver des informations (par le biais de Facebook, du site Internet, etc.) sur le territoire de Saint-Laurent. L'accent doit être mis sur des solutions inédites pour résoudre la préoccupation principale des ménages, à savoir les difficultés financières. Cela contribuera à mettre en place une approche plus efficace pour améliorer l'accessibilité des jeunes et des familles, leur offrant ainsi une chance égale de réussir au Canada.


« Nous remercions Evametric pour son soutien dans la conception de notre sondage dans le cadre de nos concertations Jeunesse et Petite Enfance. Nous avons apprécié ton écoute, ta flexibilité, ton respect des échéanciers mais aussi tes connaissances du milieu communautaire et social. »

Maëva Trigeaud, agente de concertation, Comité des Organismes Sociaux de Saint-Laurent (COSSL), Martine Joyal, organisatrice communautaire, CIUSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal - Programme de santé publique et organisation communautaire Karina Massicotte, organisatrice communautaire - Programme de santé publique et organisation communautaire




Vous aimeriez nous parler de votre projet ?





Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page