top of page
Rechercher

Repenser l'accessibilité à l'alimentation : le cas du Comité de sécurité alimentaire de Shawinigan

Comment le Comité en sécurité alimentaire de Shawinigan a-t-il su reconnaître les défis de leur territoire pour adapter leur stratégie d’accessibilité à une alimentation saine sans devoir investir des ressources faramineuses ?

Client

Le Comité de sécurité alimentaire de Shawinigan

Enjeu

Projet



Contexte : la saine alimentation des gens en situation vulnérable

La saine alimentation a pris une importance considérable dans les préoccupations des Québécois. Il devient de plus en plus difficile d’avoir un accès raisonnable à une alimentation nutritive pour les ménages qui rencontrent des situations de vulnérabilité.


Problématique : évaluer la pertinence d'un marché mobile en tant que solution à l'accessibilité alimentaire

Le portrait diagnostique sur l’accès à une saine alimentation réalisé en 2021 à Shawinigan a permis de constater une faible accessibilité physique pour les personnes en situation de vulnérabilité, particulièrement dans plusieurs quartiers de la ville, à savoir le Centre-Ville, le Parc Trois-L, le Lac-à-la-Tortue et le secteur commercial est.


Dans le but d’améliorer cette situation préoccupante, le Comité en sécurité alimentaire de Shawinigan a souhaité réaliser une seconde étude de marché pour évaluer la pertinence d’un marché mobile en tant que solution potentielle.


L’objectif de cette étude est d’explorer la faisabilité d’un marché mobile dans le contexte de ce territoire tout en approfondissant la compréhension des habitudes alimentaires des résidents de ces quartiers. Elle vise à répondre à la question de savoir si un marché mobile constituerait une réponse efficace à l’insuffisance d’accès à une alimentation saine dans ces quartiers spécifiques, tout en prenant en compte les besoins et les préférences des populations locales.


Méthodologies

Pour mener à bien ce projet, Evametric a déployé une gamme de méthodologies exhaustives afin d’analyser le marché du commerce de détail en alimentation, les principales conditions d’accès au marché, l’intérêt envers un marché mobile, ainsi que les habitudes alimentaires des habitants de ces quartiers.


La méthodologie déployée comprend :

  1. Analyses documentaires : Evametric a effectué des analyses documentaires approfondies pour recueillir des informations contextuelles et évaluer les antécédents liés à l'accessibilité à une alimentation saine dans les quartiers ciblés de Shawinigan. Ces analyses ont contribué à comprendre la situation existante et les défis auxquels sont confrontés les résidents vulnérables.

  2. Entrevues : Des entretiens individuels ont été menés avec des personnes vulnérables, ce qui a permis de recueillir des informations précieuses sur leurs expériences personnelles en matière d'accès à une alimentation saine.

  3. Groupe de discussion : Un groupe de discussion a été organisé, réunissant des personnes vulnérables de ces quartiers. Cette approche a favorisé la collecte de points de vue diversifiés et l'exploration de solutions potentielles de manière collaborative.

  4. Questionnaire en ligne : Un questionnaire en ligne a été diffusé à l'ensemble de la population résidant dans les quartiers du Centre-Ville, du Parc Trois-L, du Lac-à-la-Tortue et du secteur commercial est. Cette méthodologie a permis d'obtenir une large quantité de données quantitatives sur les habitudes alimentaires, les préférences d'achat, et la perception de l'accessibilité à une alimentation saine.

  5. Sondage au sein de la communauté de pratique des marchés mobiles : Pour enrichir la compréhension de la viabilité des propositions de marchés mobiles, l'avis des membres de la communauté de pratique des marchés mobiles a été sollicité. Leur expertise a contribué à éclairer notre évaluation de la faisabilité d'un marché mobile dans ce contexte spécifique.


Visuels tirés de la campagne de promotion réalisée pour la participation au sondage


L’utilisation de ces méthodologies diverses a permis de recueillir des données complètes, qualitatives et quantitatives, et de formuler des recommandations basées sur une compréhension approfondie des besoins et des réalités locales.


Constats

Les résultats de l’étude de marché ont révélé des informations essentielles:

  1. Préoccupation principale liée aux coûts : L’enquête a mis en évidence que la principale préoccupation des résidents des quartiers étudiés portait sur les coûts de l’épicerie. Cela signifie que pour réussir, la proposition de valeur du Comité en sécurité alimentaire doit impérativement être en mesure de répondre à cette problématique en proposant des produits qui respectent les limites budgétaires des habitants.

  2. Préférence pour les supermarchés traditionnels : Les données indiquent que 87% des répondants fréquentent les supermarchés Maxi ou IGA pour l’achat de fruits, de légumes et de produits laitiers. Ce pourcentage augmente même à 95% lorsque l’on considère l’ensemble des supermarchés de Shawinigan. Ces chiffres sont intéressants lorsque l’on considère qu’à la grandeur du Québec, les magasins d’alimentation traditionnels (supermarchés, épiceries, dépanneurs-tabagie, magasins spécialisés, etc.) réalisent en moyenne 76 % des parts des ventes de produits alimentaires.

  3. Faible perception des difficultés de déplacement: Interrogés sur la question des difficultés de déplacement vers les commerces alimentaires, 86% des répondants ont répondu par la négative.

  4. Coûts marginaux incompatibles avec un marché mobile : L’étude a mis en évidence que les coûts marginaux associés à la mise en place d’un marché mobile seraient beaucoup trop importants.

Visuel tiré de la campagne de promotion réalisée pour la participation au sondage

Résultats

Dans le cadre du projet, il a été proposé de ne pas mettre en place un marché mobile.


L’étude de marché a révélé que cette décision présente une économie de ressources, car elle a permis de rediriger la stratégie du Comité en sécurité alimentaire vers les problématiques concrètes du territoire.


La situation actuelle du marché de l’alimentation à Shawinigan présente un risque significatif pour les petits concurrents qui souhaitent s’implanter en proposant une offre de valeur différente. Ce contexte complique le développement d’un marché mobile viable capable de répondre aux véritables besoins de la population. À moins d’offrir une proposition de valeurs qui réponde à la préoccupation principale des ménages, à savoir se nourrir de manière abordable. Les résidents des quartiers continueront probablement à privilégier les supermarchés qui répondent à cette nécessité, même s’ils sont moins accessibles sur le plan physique.


En conclusion, la recommandation de ne pas poursuivre la mise en place d'un marché mobile est basée sur une évaluation réaliste des préférences des consommateurs, des contraintes budgétaires, et des obstacles financiers. L'accent doit être mis sur des solutions alternatives pour répondre à la principale préoccupation des résidents : l'accès à des aliments abordables. Cela permettra d'assurer une approche plus efficace pour améliorer l'accessibilité à une alimentation saine dans les quartiers de Shawinigan.


« Un seul mot me vient à l’esprit en pensant au travail réalisé par Evametric: consciencieux ! Nous avons obtenu des réponses claires à nos interrogations et des pistes à explorer. »

Caroline Chartier, Directrice adjointe du Centre Roland-Bertrand




Vous aimeriez nous parler de votre projet ?





Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page